ChroniquesLiveMusique

Casablanca Drivers & Rouge Congo à la Flèche d’or

Casablanca Drivers live
130vues

Nous étions lundi soir à la Flèche d’Or pour la soirée Day One avec au programme Palatine, Casablanca Drivers, Rouge Congo.

Palatine = Pop et contrebasse

Nous passerons assez vite sur Palatine car pour être tout à fait transparent, nous n’avons pas pu assister à l’intégralité du concert.

De ce qu’on a vu, le style pop passe plutôt pas mal. Le chanteur a une voix vraiment envoutante. Mention spéciale pour la contrebasse qui apporte un charme et un son vraiment particulier.

 

Casablanca Driver = Todo match !

On passe maintenant au second groupe de la soirée, les très bons Casablanca Driver.

Le groupe corse était présent pour défendre son EP sorti il y a un peu plus d’un mois et intitulé Donde Estoy

On est ici sur une musique très rock avec des touches éléctroniques très modernes. Mais surtout, on a un son léger, frais, très pop. Il se dégage une vrai impression de faire du neuf avec un style un peu rétro. Le son est super rythmé, très péchu. Le seul regret que j’aurais sur ce groupe c’est le clavier qui était un peu trop à l’écart sur scène.

Toujours est-il qu’il ont vraiment enchanté le public présent. C’était un super concert. Bon rythme, bonne ambiance.

On a donc un groupe de trublions dont le son est en  adéquation parfaite avec l’esprit du nom du groupe. Comme dans le film éponyme, je n’ai qu’une chose à dire, todo match.

Pour preuve, je vous propose de découvrir ce groupe à travers cette reprise de Julio Iglésias. Une vrai perle. Cette chanson vient de rentrer sans aucune hésitation dans nos playlist rock français.

J’en profite également pour remercier Stéphane, qui m’a accompagné à ce concert et qui s’est avéré être un amis d’enfance du groupe. J’ai donc eu la possibilité de rapidement échanger avec eux à la fin de ce concert. Qui sait, nous pourrons peut être prévoir une interview prochainement…

Rouge Congo = un peu déçu

La soirée s’est achevé avec Rouge Congo. Et… c’était un peu décevant.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette impression.

Avant tout, passer en troisième lors d’un concert le lundi soir c’est un peu dur. Le public a mis du temps à se chauffer pendant Palatine, pour vraiment profiter du concert de Casablanca Drivers et il était un peu difficile de se relancer pour Rouge Congo.

Ensuite, le début du concert a été un peu difficile techniquement. Malgré une entre en matière très cash avec un style vif et fédérateur, le son était trop fort, sauf pour les voix qui ne l’était pas assez… Alors OK l’accoustique de la salle de la Flèche d’or n’est pas la meilleur de Paris, mais les groupes précédents avaient plutôt bien pris possession des lieux. Ce qui n’était pas le cas de Rouge Dragon.

Enfin, nous avions découvert Rouge Congo via leur chanson Back To the Sun qui proposait un son electro pop très sympa, énergique, entrainant. Et malheureusement, nous n’avons pas retrouvé cette energie pendant le concert, ce qui nous donnait au final de déja vu, de pop assez classique. Sans grande originalité.

Malgré ces impressions un peu négatives, il faut reconnaître que le groupe a terminé son concert avec la chanson Bamako. Et la en un instant, nous avons eu l’impression que les problèmes précédemment cités avaient disparu. On a eu un super chanson, avec un style plus moderne super dynamique.

On aurait eu envie d’avoir un concert intégral avec ce son.

Toujours est il que nous avons passé une très bonne soirée à la flèche d’or et j’espère que nous aurons l’occasion de revoir ces groupes en concert très prochainement.

A très bientôt

 

Laisser un commentaire

040b2500f61e2bb7183891650206e4792222222222222