Web

Veille digitale #12 – La data

79vues

Bonjour et bienvenue sur cette veille digitale #12, aujourd’hui on abordera la question de la data.

L’explosion d’internet a révolutionné le marketing en le dotant de nouveaux outils et surtout en permettant un enrichissement de la connaissance des clients. Jamais auparavant les entreprises n’avaient disposé d’autant de d’informations sur les consommations, les habitudes, les envies de leurs clients.

Ce sont toutes ces informations que l’on appelle la « data ». Ce flux permanent représente un énorme défi pour les entreprises qui cherchent maintenant à exploiter ces informations, c’est le data marketing.

POURQUOI VOULOIR EXPLOITER CES INFORMATIONS ?

L’intérêt des entreprises est simple. En utilisant les informations à disposition, elles peuvent connaître aux mieux leurs consommateurs et donc adapter leurs comportements et stratégies à ces cibles (délivrer le bon message au bon moment, à la bonne personne et par le bon canal).

C’est la base du marketing comportemental dont l’objectif est d’améliorer les performances, réduire les coûts, optimiser la pression commerciale, satisfaire les clients et à valoriser la marque en s’adaptant aux comportements des individus…

C’EST UN PEU ABSTRAIT, CONCRÈTEMENT, C’EST QUOI LA DATA ?

Évidemment, vu comme ça, la data parait un peu abstraite. Si vous avez un peu de mal à visualiser quels genres d’informations vous pouvez donner aux marques, je vous invite à regarder cette très bonne vidéo ci-dessous. Et en plus c’est la voix française de Bruce Willis.

QUEL EST L’INTERET POUR LE CONSOMMATEUR

Du point du vue du client, la perception peut être double.

D’un coté l’utilisation de toutes ces informations permet une EXPÉRIENCE NOUVELLE et une SIMPLIFICATION DE LA VIE QUOTIDIENNE. Les nouvelles technologies, du smartphone aux réseaux sociaux, ont pris une place toujours plus importante dans nos vies et nous assistent quotidiennement, que ce soit pour se souvenir des anniversaires ou encore pour profiter de belles opportunités commerciales.

Pour incarner cet apport de la data dans la vie quotidienne, vous trouverez ci-dessous l’opération : A day in big Data  proposée par Ogilvy.

D’un autre coté, nous pourrions ressentir une SENSATION D’ESPIONNAGE. Quand on voit un site comme Foursquare, dont le concept est de renseigner sa situation géographique, sortir un programme appelé Time Machine montrant toute votre activité sur leur réseau, c’est assez impressionnant et intrusif. Et encore, ce système était à but publicitaire pour le compte de Samsung Galaxy S4.

Lien vers la présentation de l’opération

timemachine

LA DATA PEUT-ELLE CONSTITUER UN DANGER ?

Il est vrai que l’ on peut se demander quelles seraient les conséquences sur notre vie privée et sur nos informations personnelles si le système tombait entre de mauvaises mains ? Et c’est exactement le concept du jeu Watchdog.  Certes c’est un peu de la science-fiction, mais en plein scandale sur l’affaire Snowden, on peut se demander si la frontière entre réalité et fiction est si éloignée de nous.

« Dans notre monde hyper-connecté, il suffit d’une simple pression sur un écran pour discuter avec ses amis, faire du shopping ou savoir ce qu’il se passe à l’autre bout du monde. Mais ce geste, aussi insignifiant soit-il, laisse une marque indélébile, une empreinte digitale qui retrace nos moindres actions et révèle nos convictions les plus profondes. Et ceci ne marque que le début de la digitalisation de nos vies. Aujourd’hui, les plus grandes villes sont connectées à ce réseau. Les infrastructures urbaines sont surveillées et contrôlées par des systèmes d’exploitation surpuissants.

Dans Watch_Dogs, ce système est appelé Central Operating System (ctOS) – il contrôle la ville de Chicago et collecte toutes les informations sur ses habitants.»

Je vous invite également à tester le site « we are data », mis en ligne et proposé aux internaute en test dans le cadre de la promotion de ce jeu.

Assez flippant sur le principe mais très intéressant pour se rendre compte de l’importance de la donnée et de son accessibilité. Il faut donc faire attention avec les informations que l’on peut donner et ne jamais transmettre des informations trop personnelles sur internet (donnes bancaires par exemple).

Voila c’est tout pour cette veille n°12 sur la data.

On se retrouve très prochainement pour une veille sur la consommation des médias en 2013 en France.

Jérôme

Laisser un commentaire

12d576e1e7a0a2c172cbf6a9220f6deerrrrrrrrrr