Expérience de Marque

Quand Whiteface Mountain fait parler d’elle à Montréal…

34vues

Aujourd’hui, le sujet de cet article est un sujet qui me tiens particulièrement à cœur puisqu’il traite d’une campagne de marketing expérientiel à laquelle j’ai activement participé. Ma première opération marketing de ce genre en tant qu’instigateur !

Pour vous mettre dans le contexte, lorsque nous avons lancé ce blog avec Djé_AdsAddict, je m’apprêtais à aller vivre au Canada, changer de travail, d’environnement, de vie quoi ! Depuis le mois de septembre, j’occupe le poste de chef de projet chez Outdoor Media Works, une agence média spécialisée en marketing « Out Of Home », basée à Montréal.
Mon premier projet en tant que tel m’a particulièrement emballé, puisqu’il s’agissait de concevoir et d’orchestrer une campagne de marketing expérientiel pour Whiteface, un ressort de ski Américain basé à Lake Placid (NY). Or, même si nous traitons toutes sortes d’actualités publicitaires sur ce blog, personnellement, je suis particulièrement réceptif aux concepts de Street/Guerilla marketing.

Pour vous donner un petit aperçu, Whiteface est une montagne située à Lake Placid, elle fait partie du massif des Adirondacks. Il s’agit du plus haut sommet Nord-Américain à l’Est de la chaine des Rockies. Lake Placid est particulièrement bien équipée puisqu’elle a reçue 2 fois les Jeux Olympiques.

Les objectifs de la campagne:
Compte tenu de la situation économique un peu fébrile aux USA, il a paru judicieux à notre cliente de cibler ses voisins Canadiens, et par la même, de s’essayer à un nouveau type de campagne marketing qui permettrait de faire expérimenter la marque autrement.

La réponse d’OMW :
Il s’agissait pour nous de faire parler de Whiteface à Montréal, de créer le buzz.
Pour ce faire, nous avons imaginé un dispositif marketing incluant notamment l’utilisation de guérilla marketing, de street marketing et de beamvertising.
Notre ligne directrice étant: intriguer, attirer, interagir.

En premier lieu nous devions donc intriguer, aussi nous avons choisit de peindre des logos « Whiteface » dans tout le centre ville de Montréal, à l’aide d’un pochoir. Je précise que par respect pour la propreté de la ville et l’environnement, nous avons choisit de la craie blanche en spray, diluable à l’eau. Ensuite, toujours dans l’optique attiser la curiosité, nous avons également fait le choix d’utiliser une projection publicitaire fixe et mobile.
Finalement, nous avons mis en place une équipe d’ambassadeur de marque dont le rôle allait évoluer au long de la campagne. Tout de blanc vêtu, leur mission est passée d’une simple présence muette dans les rues (mime, danse…) à l’interaction avec le public, la prise de photos, la distribution de goodies…
Nous avons également soutenu cette campagne avec l’utilisation d’un camion publicitaire disposant d’écrans géants LED, qui circulait dans les rues de Montréal en diffusant le spot vidéo de Whiteface. Un concours a également été mit en place (pour lequel nous faisions des photos avec la team d’ambassadeurs). Enfin le tout a été annoncé et relayé on-line par l’utilisation de Twitter, de blogs spécialisés, et de sites professionnels de diffusion de communiqués de presse.

Le + de la campagne: Nous avions carte blanche dans la conception et la réalisation.
Le – de la campagne: Nous étions limités en budget (mais c’est souvent la base d’une opération de guérilla/street marketing 😉

Après autant d’explications, vous devez être impatient de la découvrir en image, aussi, voici la vidéo de présentation de cette opération marketing :

Autant vous dire qu’après une telle première expérience, j’ai envie de recommencer, certes, mais je me rend surtout compte combien il est simple pour un blog comme le nôtre de critiquer une campagne, mais combien il est difficile de prendre en compte tous les facteurs, les variables, et de les orchestrer pour un rendu optimal.
Aussi, mea culpa auprès de tous les créatifs, et concepteurs pour lesquels j’aurais pu démonter un petit peu leur campagnes. 😉
Je dois dire qu’il s’agit d’une expérience incroyable pour moi. J’ai énormément appris, j’ai pu développer des facettes du métier que je n’avais jamais eu la chance d’expérimenter, j’ai également eu l’occasion de recruter et de manager…

Pour conclure cette période intense en apothéose, « the cherry on the cake » a été d’être invité à nous rendre à Lake Placid afin de rencontrer la cliente ainsi que les différents acteurs ayant participés au projet, mais également de profiter de 2 jours de ski, durant lesquels j’ai pu expérimenter le Bobsleigh, le skelteton….Bref de nombreux souvenirs professionnels et personnels inoubliables.

Enfin, voici quelques photos de Whiteface prisent par mes soins :

GuiGui_AdsAddict

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

5c31e1025a04381f916ee5ca7ed99ac3............................