Web

Quand Swiss life anticipe l’imprévu

114vues

Lorsque l’on prépare une publicité, le plus difficile n’est pas d’avoir une idée de concept. Le plus difficile est de mettre en scène ce concept pour qu’il réponde à un besoin, à une question. Chez Léo Burnett, ils ont l’air d’avoir bien intégré cette notion. Et quand en plus, la réponse apportée se permet d’intégrer une touche de créativité, alors la publicité ne peut être que réussie.

Dans le cas présent, l’annonceur est une assurance, Swiss Life. Et que propose une assurance ? Elle propose d’être présente quand les consommateurs ont besoin d’elle. Quand est ce que les clients ont besoin d’elle ? Ils ont besoin d’elle quand les aléas de la vie font qu’ils se retrouvent dans une situation imprévue.

Pour se faire, l’agence propose une série de visuels très simple basée sur cette notion d’imprévue.

Personnellement, j’aime beaucoup les idées présentées. C’est à la fois simple et subtil.

6 commentaires

  1. en fait le concept c’est de commencer la phrase par une vérité et de la terminer par son contraire car la vie est plein d’inattendu… On a dans ce cas la une double idée/phrase en une

    exemple: The only man i love + i love a man now = the only woman i love a man now

  2. en fait le concept c’est de commencer la phrase par une vérité et de la terminer par son contraire car la vie est plein d’inattendu… On a dans ce cas la une double idée/phrase en une

    exemple: The only man i love + i love a man now = the only woman i love a man now

  3. en fait le concept c’est de commencer la phrase par une vérité et de la terminer par son contraire car la vie est plein d’inattendu… On a dans ce cas la une double idée/phrase en une

    exemple: The only man i love + i love a man now = the only woman i love a man now

Laisser un commentaire

90dd0089b72bc3b731ae4b1e13303a76aaaaaaaaaaaa