Expérience de Marque

Les entreprises qui nous font rêver

82vues

NIKE

Lorsque nous avons cherché de nouvelles thématiques pour notre site avec Guillaume, nous avons eu une remarque qui m’a fait réfléchir : avoir un métier intéressant ok, mais dans quelle entreprise ?
Dans quelle entreprise… Ces quelques mots pourtant anodins m’ont amené à m’interroger sur les critères de sélection des entreprises pour lesquelles j’aimerais travailler. Toutes les entreprises peuvent être attirantes. Mais pour moi, quelles sont celles qui me donneraient envie de tout quitter…
Après mûre réflexion, j’en suis arrivé à la conclusion que pour m’attirer une entreprise devait répondre à des critères relativement simples :

a)Elle doit être dynamique et moderne. J’entends par là que l’entreprise doit avoir cette envie d’évoluer et cette volonté de s’améliorer inscrites dans son ADN. Je ne pourrais venir travailler dans une entreprise qui se contente de « gérer » et qui ne cherche pas à se remettre en question en permanence. Pour moi, la remise en question permanente est une prise de risque nécessaire à l’évolution d’une entreprise.

b)Elle doit être innovante d’un point de vue marketing. Cet aspect est assez proche du point n°1. Sauf que l’innovation ne se situe pas exclusivement dans la « production » de l’entreprise. Une marque peut et doit être innovante dans ses solutions apportées, dans sa communication, dans sa publicité. Pour m’attirer, une entreprise doit être prête également à prendre des risques sur le terrain publicitaire, marketing, web…

c)L’activité de l’entreprise doit être proche de mes centres d’intérêts personnels. Ce point peut paraître discutable. En effet, un travail peut être passionnant sans que la finalité de l’entreprise le soit. Néanmoins, pour que j’aie envie de me donner à 200% pour une entreprise, j’ai besoin que son activité soit en adéquation avec mes centres d’intérêts personnels. Heureusement que je suis quelqu’un d’assez curieux pour trouver un intérêt dans des thématiques aussi variées que la musique, le cinéma, la pub, le web, le sport…

Après avoir listé ces 3 critères, j’ai réfléchi aux différentes marques qui pouvaient valider ces trois critères.

La première qui m’est venue à l’esprit c’est Nike.

Cette marque reprend tous les critères précédemment cités pour créer un dynamisme, une modernité et une innovation qui en a fait le numéro 1 des équipementiers dans le monde. D’autre part, sa vision du sport en tant qu’activité universelle et fondamentale me parle.

Enfin, d’un point de vue plus professionnel, Nike a toujours cherché l’innovation marketing. Dans tous les domaines sportifs, cette marque a toujours su se réinventer, se mettre en danger pour proposer des solutions de communication innovantes.

Quand on parle des campagnes de publicité de Nike, il faut bien se rendre compte que l’on « s’attaque » à un géant de la publicité. Chaque événement sportif de dimension mondiale est couvert par Nike, les plus grandes équipes de sport sont sponsorisées par Nike, chaque publicité est disséquée, analysée, visionnée et en règle générale, plébiscitée par l’ensemble des médias.

LA PUB CHEZ NIKE, C’EST UN OUTIL ELEVE AU RANG D’ART MAIS TOUJOURS FAITE AVEC DES REVES D’ENFANTS.

Certaines publicités Nike sont devenues des classiques. Que ce soit par les formats utilisés ou par les stars présentes, la marque a toujours cherché à se différencier. Nike fut l’une des premières a intégrer des formats publicitaires longs (> aux spots télé de 30 sec) et à diffuser ses spots dans les cinémas. De même, Nike a toujours cherché à capitaliser sur les sportifs sponsorisés et à les intégrer dans ses pubs.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de publicités, mythiques selon moi, de cette marque.

L’arène 1996

L’aéroport 1998

La Cage 2001

Ces pubs m’ont marqué car elles traitaient de football. Néanmoins, Nike, s’est beaucoup plus que le football, comme le montre les spots suivants.

La puce 2006

The secret behind Nike Air 2009

Nike The Chosen 2011

NIKE CHOSEN — JUST DO IT

Et personnellement, travailler pour le marketing et la publicité d’une marque comme ça, JE SUIS PARTANT.

Pas de commentaires

  1. C’est intéressant ce que tu dis je trouve.

    C’est vrai que Nike a un gros passif d’image, à l’instar de coca cola par exemple. Pour autant, ça ne veut pas forcément dire que c’est intéressant d’y travailler. Tu te laisses facilement impressioner par des pubs très mass market et aseptisées il me semble…

    N’as tu pas plus de respect pour les mecs qui arrivent à retourner ou réinventer l’image d’une entreprise qui n’est pas au top, plutot qu’une entreprise qui finalement parvient à ses fins de toute façon, que sa campagne soit géniale ou juste pas trop mal ?

    Regarde Mc Do, ils s’en prennent plein la poire depius des années, ils marchent sur des clous, et pourtant ils arrivent à te faire des messages qui passent super bien. Regarde leur site Français, compare le avec les sites étrangers, tu vas prendre ta claque, chaque region est très différente avec eux et le message est toujours calibré à la perfection, détails, couleurs, photos, infos produits, affichage ou non des prix…

    A l’inverse, regarde l’Oreal, ca fait 20 ans qu’ils font des campagnes à pleurer de nullité et pourtant ils se prennent pour des génies parce que les chiffres leur donnent raison. Ils sont bons niveau commercial et developpement, mais niveau marketing ca vole pas très haut. Nike c’est déja mieux, mais ce qui est intéresant c’est pas tellement leurs spots globaux, mais plutot leur façon de diviser le marché du sport en plusieur catégories pour s’adresser à différents publics à l’aide d’une image spécifique.

  2. C’est intéressant ce que tu dis je trouve.

    C’est vrai que Nike a un gros passif d’image, à l’instar de coca cola par exemple. Pour autant, ça ne veut pas forcément dire que c’est intéressant d’y travailler. Tu te laisses facilement impressioner par des pubs très mass market et aseptisées il me semble…

    N’as tu pas plus de respect pour les mecs qui arrivent à retourner ou réinventer l’image d’une entreprise qui n’est pas au top, plutot qu’une entreprise qui finalement parvient à ses fins de toute façon, que sa campagne soit géniale ou juste pas trop mal ?

    Regarde Mc Do, ils s’en prennent plein la poire depius des années, ils marchent sur des clous, et pourtant ils arrivent à te faire des messages qui passent super bien. Regarde leur site Français, compare le avec les sites étrangers, tu vas prendre ta claque, chaque region est très différente avec eux et le message est toujours calibré à la perfection, détails, couleurs, photos, infos produits, affichage ou non des prix…

    A l’inverse, regarde l’Oreal, ca fait 20 ans qu’ils font des campagnes à pleurer de nullité et pourtant ils se prennent pour des génies parce que les chiffres leur donnent raison. Ils sont bons niveau commercial et developpement, mais niveau marketing ca vole pas très haut. Nike c’est déja mieux, mais ce qui est intéresant c’est pas tellement leurs spots globaux, mais plutot leur façon de diviser le marché du sport en plusieur catégories pour s’adresser à différents publics à l’aide d’une image spécifique.

  3. Je ne suis pas entièrement d’accord avec ce que tu dis.

    Tout d’abord, il n’est pas forcément plus compliqué de retourner ou réinventer l’image d’une marque. Une entreprise qui n’est pas au top peut faire table raz du passé et se réinventer en reconstruisant tous les éléments de son image. En revanche, une marque dont les publicités, aussi « mass-market » soient-elle, sont attendues comme des événements à une pression liée à la qualité de la pub que le challenge en devient hyper intéressant selon moi. Le plus difficile n’est pas d’être au top mais de le rester.

    En revanche, et je te rejoins sur ce point là, il est vrai que le marketing et la pub d’une boite comme Mac-do inspirent le respect. D’autant plus que les évolutions stratégiques sont simples et basiques mais extrêmement efficaces (couleur verte à a place du rouge, nouveaux design des restos…).

    Pour reprendre sur Nike, il est vrai que leur segmentation des univers sportifs leur permet d’atteindre leur cible plus précisément, mais cela ne remet pas en cause la qualité des contenus crées, que ce soit pour Nike ACG, Nike 6.0, Nike Football…
    Enfin, ces classements ont pour objectifs de montrer les entreprises qui nous font rêver car elles reprennent les caractéristiques d’entreprises qui nous correspondent. Elles ne peuvent pas correspondre à tout le monde. Il y a donc rien d’objectif dans ces classements puisqu’ils reflètent nos goûts.

    Néanmoins, merci beaucoup pour ta participation à ce blog.

  4. Je ne suis pas entièrement d’accord avec ce que tu dis.

    Tout d’abord, il n’est pas forcément plus compliqué de retourner ou réinventer l’image d’une marque. Une entreprise qui n’est pas au top peut faire table raz du passé et se réinventer en reconstruisant tous les éléments de son image. En revanche, une marque dont les publicités, aussi « mass-market » soient-elle, sont attendues comme des événements à une pression liée à la qualité de la pub que le challenge en devient hyper intéressant selon moi. Le plus difficile n’est pas d’être au top mais de le rester.

    En revanche, et je te rejoins sur ce point là, il est vrai que le marketing et la pub d’une boite comme Mac-do inspirent le respect. D’autant plus que les évolutions stratégiques sont simples et basiques mais extrêmement efficaces (couleur verte à a place du rouge, nouveaux design des restos…).

    Pour reprendre sur Nike, il est vrai que leur segmentation des univers sportifs leur permet d’atteindre leur cible plus précisément, mais cela ne remet pas en cause la qualité des contenus crées, que ce soit pour Nike ACG, Nike 6.0, Nike Football…
    Enfin, ces classements ont pour objectifs de montrer les entreprises qui nous font rêver car elles reprennent les caractéristiques d’entreprises qui nous correspondent. Elles ne peuvent pas correspondre à tout le monde. Il y a donc rien d’objectif dans ces classements puisqu’ils reflètent nos goûts.

    Néanmoins, merci beaucoup pour ta participation à ce blog.

Laisser un commentaire

2d92670eabcc810935cceed4db4ef218,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,