Digital

La nouvelle campagne Amaury Médias Digital

32vues

Bonjour à tous

Il y a quelques semaines, la branche digitale de la régie Amaury médias a commencé à diffuser une nouvelle campagne. L’objectif était de montrer la polyvalence de la régie à la fois dans les thématiques abordées, dans les problématiques clients et dans les médias utilisés.

Amaury médias digital, une régie puissante ?

En naviguant sur le mini site développé pour centraliser les informations sur cette campagne, le premier élément visible est celui du chiffre. Amaury médias digital c’est : 15 millions de visiteurs uniques, 14 milliards de pages vues sur ses sites Internet et 170 millions de visites sur les plateformes mobiles. Ces données sont véritablement impressionnantes.

Cependant, avec un site comme l’Equipe, et le groupement web 66 (regroupement des sites des 66 titres de presses régionales au sein d’un même groupement), il n’est pas étonnant d’avoir ce genre d’audience. Et je pense qu’il convient de prendre ces données avec des pincettes dans la mesure où à mon sens, le groupement de plusieurs sites web n’a jamais le même impact qu’un site unique et puissant. En revanche, il est vrai que l’association des sites du groupe web66 permet à la régie de proposer aux annonceurs un ciblage plus fin ainsi qu’une meilleure polyvalence sur ces cibles spécifiques.

En effet, un groupement n’est pas homogène, dans son apparence, dans son orientation rédactionnelle, dans sa stratégie. Associer un ensemble de sites variés aussi nombreux soient-ils ne sera donc, A MON SENS, jamais aussi pertinent qu’un site référent comme Lemonde.fr, lequipe.fr, ou elle.fr.

Amaury médias digital, une régie polyvalente ?

En étudiant le site et l’offre présentée, on peut lire qu’Amaury est une régie polyvalente sur Internet, le mobile, la tablette, la vidéo et les tv connectées. Autrement dit, Amaury médias digital propose une offre puissante (voir paragraphes précédents) mais également polyvalente.

Sur le principe, je suis d’accord. Je comprends qu’une régie présente sur Internet, sur les mobiles et sur les tablettes se positionne comme une régie polyvalente et capable de traiter toutes les problématiques clients.
Néanmoins quand on regarde le dispositif dans son ensemble et plus principalement les 7 affiches (visuels en bas de l’article), il y a quelques éléments qui me gênent :

En effet, sur les 7 points présentés, 5 d’entre eux sont justifiés par des mesures d’Internet fixe (médiamétrie netratings // Audipress premium// OJD internet). Je me pose donc la question suivante : Est ce que les mesures de l’Internet fixe peuvent être utilisées pour justifier les aspirations mobiles d’une régie ?

A mon sens, la réponse est non. A l’heure actuelle, il est possible d’avoir des informations qualitatives sur la consommation mobile et smartphone des français. Néanmoins, il est très difficile d’avoir des informations quantitatives sur la consommation d’ Internet mobile par les utilisateurs français. Je ne critique nullement les outils médiamétrie ou les outils d’analyse des données éditeurs (type AtInternet) qui sont référents sur Internet. Cependant il me semble que la multitude des supports (mobiles, tablettes // apple, androide…) et des versions de chaque applications rendent difficiles l’analyse des statistiques mobiles.

Il est donc possible de se poser la question de la légitimité d’une régie comme Amaury médias digital qui se positionne comme un groupe polyvalent sans pour autant apporter des arguments sur ce point la.

Une campagne sympa mais…

La campagne est constituée de plusieurs éléments : 7 visuels, 1 vidéo, 1 pdf.
Il faut reconnaître que les 7 visuels sont vraiment très bien conçus. Je les trouve clairs, précis, et graphiquement nickels. Je dirais même que je trouve que chaque visuel est vraiment pertinent pour les mots clés sélectionnés. D’autre part, la touche violette de rappel aux codes d’Amaury médias digital est suffisamment subtile pour ne pas agresser et à la fois correctement représentée pour se faire remarquer.

En ce qui concerne la vidéo, je ne partage pas le même avis. Je dirais même que je trouve un décalage de qualité entre la vidéo et les visuels, c’est assez dommage voire anormal. Tout d’abord, le fait qu’il n’y ait pas de son rend l’ensemble assez ennuyeux. Je ne sais pas pourquoi ils n’ont pas voulu en mettre surtout qu’il n’y a pas de son sur le site donc aucun risque de doublon avec le déclenchement de la vidéo. Ensuite, hormis les visuels repris au print, la vidéo ne fait que présenter un catalogue de visuels des sites présents en régie chez Amaury.

D’autre part, la vidéo affiche 18 fois le logo d’Amaury médias digital en 3 minutes 30. Soit une fois toutes les 10 secondes… alors que selon moi, une présence en billboard d’entrée et de sortie est LARGEMENT suffisante. Là, on est pratiquement dans le domaine du matraquage visuel. Or on sait que l’on est sur le site spécifique d’Amaury et qu’il faut cliquer pour lancer la vidéo. Et quand bien même elle serait diffusée sur une autre plateforme, la présence des visuels des titres ainsi que le générique de fin suffisent a brander la vidéo. Pour continuer sur cette vidéo, pourquoi certains éléments sont animés mais pas tous ? Je veux dire par là que la vidéo reprend les graphismes du print, et les anime, sauf pour les boules de newton et le tissu qui restent figés. S’ils ont réussi à animer une perle dans sa coquille, il ne devrait pas être trop difficile d’animer une boule de newton dont le principe repose sur le mouvement perpétuel.

Pour continuer, le dernier élément de cette campagne c’est le pdf. Quel est l’intérêt pour la marque de proposer un accès vers un PDF ? tout le reste du site est bien construit. Les visuels sont intégrés dans un menu déroulant propre. La vidéo trouve sa place dans un encart. La page des contacts commerciaux, bien qu’un peu plate est intégrée au site (ils auraient pu garder la même architecture et intégrer la partie contact en lieu et place des visuels avec un screenroll mais c’est un détail assez subjectif). Seule la description d’Amaury médias digital dirige vers une nouvelle page et un pdf… Pourquoi ne pas avoir intégré le communiqué dans le site avec un module de téléchargement du pdf ?

Une impression mitigée

Pour conclure sur cette campagne, je suis assez mitigé. Tant sur le fond que sur la forme, cette campagne me laisse sur ma fin. J’ai un sentiment d’inachevé. Comme je viens de l’expliquer, je trouve les visuels très bons mais la faible qualité de la vidéo et du site dans sa construction ainsi que son fonctionnement rendent l’ensemble assez moyen. Et sur le fond, je trouve que certains éléments sont trop incohérents pour apporter de véritables réponses aux problématiques des annonceurs.

Pour le mini site Amaurymédias digital cliquer ici

A bientôt

Dje_AdsAddict

Laisser un commentaire

92677703eb099b2938323d19e8d27e11RRRRRRRRRRRRRRRRRRR