Web

Quand les créatifs utilisent votre corps…

86vues

Alors là, c’est une bonne surprise !

Voilà un concept simple, créatif et original que l’ont pourrait qualifier de “Body marketing”. Il nous viens de Nouvelle-Zélande, et c’est la marque Superette qui nous l’offre, via l’agence DDB New Zealand…

Une campagne qui est surement partie d’un constat simple, l’été les demoiselles portent des minishorts, pourquoi ne pas utiliser l’arrière de leur jambes comme support publicitaire?…Ainsi, ce concept appelé “Virgin Thighs” (littéralement “les fesses vierges”) utilise des plaques de métal en relief (inversé) sur lesquelles est gravé le message “Short short on sale superette” (Mini short en vente chez Superette) ces plaques sont ensuite collées sur les banc public au niveau de l’assise. Le procédé est des plus simple puisqu’il utilise le principe de l’impression de Guttenberg. Les jeunes femmes qui s’assoient sur ces bancs (bien sur cette technique ne marche que sur celles portant déjà un mini short), se retrouve avec un message sur l’arrière des jambes.

Maintenant on peut toujours se demander si le concept est vraiment efficace (nombre de personnes touchées) , si le message est visible, ou encore si les personnes “victimes” du concept l’ont apprécié?

Mesdames, les hommes ne vous regarderons plus jamais votre anatomie de la même façon, ou du moins plus pour les mêmes raisons…

10 commentaires

  1. On peut aussi se demander, comme pour plus de la moitié des concepts de street marketing, si l’idée a vraiment été mise en oeuvre ou si elle est restée au stade de belles maquettes. En sais-tu plus sur ça ?

    1. Bonjour et welcome !!
      Je suis tout à fait d’accord, énormément de concepts reste à l’état de concepts…mais concernant celui-ci, il a bien été réalisé. En fait, c’est l’agence DDB New Zealand qui l’a conçu et nommé “Virgin Thighs” (littéralement “les fesses vièrges”).
      Pour rebondir sur ton comment je me demande aussi jusqu’à quel niveau cela reste légale…on a pas tous (enfin toutes en l’occurrence…) envie de servir gratuitement de support publicitaire…..

  2. On peut aussi se demander, comme pour plus de la moitié des concepts de street marketing, si l’idée a vraiment été mise en oeuvre ou si elle est restée au stade de belles maquettes. En sais-tu plus sur ça ?

  3. j’ai pas aimé l’idée, car la femme c’est pas un panneaux ou une marchendise pour afficher sur elle , la femme elle est plus noble que sa,avent tout la femme c’est notre mere et soeur et epouse et fille…, donc il faut la respecte

    1. Bonjour Yacine
      Je suis d’accord avec toi, les créatifs vont parfois un peu loin…et comme je répondais précédement à “culture de marque” je ne suis pas sur que ce soit très légal…et puis on à pas tous envie de servir de support publicitaire…et gratuitement en plus….!

  4. j’ai pas aimé l’idée, car la femme c’est pas un panneaux ou une marchendise pour afficher sur elle , la femme elle est plus noble que sa,avent tout la femme c’est notre mere et soeur et epouse et fille…, donc il faut la respecte

    1. Bonjour Yacine
      Je suis d’accord avec toi, les créatifs vont parfois un peu loin…et comme je répondais précédement à “culture de marque” je ne suis pas sur que ce soit très légal…et puis on à pas tous envie de servir de support publicitaire…et gratuitement en plus….!

Laisser un commentaire

73f18a2314583b6133d63b4c3f31c18e&&&&&&&